Taxe sur les banques

Actualités Taxe sur les banques

Logo Crédit Coopératif

Le Crédit Coopératif affiche un produit net bancaire 2015 en recul de 2,4%

Au 31 décembre 2015, le Crédit Coopératif affiche un coefficient d'exploitation à 78,4% et un résultat brut d'exploitation de 86,7 millions d'euros. Les frais généraux progressent de 4,1% à 314,3 millions d'euros. « Cette progression prend en compte de nouvelles taxes bancaires européennes, le chantier de rénovation des agences et les dépenses exceptionnelles liées à la mise en place du nouveau système informatique », explique le réseau bancaire dans son communiqué de presse. Au final, après impôts et déduction des intérêts minoritaires, le bénéfice net part du groupe est de 37,8 millions d'euros contre 55,0 millions en 2014.

Minefi

Taxe bancaire européenne : Bercy est réservé, les banques s'y opposent

L'argument est repris par les banques françaises, dont l'opposition à une taxe bancaire à l'échelle européenne reste inébranlable. « La position de la Fédération bancaire française n'a pas évolué depuis avril dernier, la taxe n'est pas une priorité aujourd'hui », a-t-on déclaré jeudi à la FBF, où l'on précise qu'il faudrait mettre plutôt l'accent sur la régulation. Au Crédit Agricole, on indiquait jeudi redouter tout ce qui dans les circonstances actuelles affaiblirait le financement de l'économie.

Banque

Pour le Comité de Bâle, la taxe sur les banques est « prématurée » et « gênante »

Nout Wellink, le président du Comité de Bâle, considère que l'instauration d'une taxe sur les banques, envisagée par certains pays, serait prématurée et pourrait même gêner les efforts entrepris pour réguler le secteur bancaire.