Santé

Convention Aeras, droit à l'oubli : emprunter avec un problème de santé

La souscription d'un crédit immobilier ou professionnel s'accompagne quasiment toujours d'une assurance emprunteur, que l'établissement prêteur exige pour couvrir les risques de non-remboursement du prêt (en cas de décès, d'invalidité…). Or, dans ce cadre, il faut remplir un questionnaire de santé. Et certaines maladies ou affections de longue durée, présentes ou passées, peuvent entraîner une forte majoration du tarif de l'assurance, la mise en place d'exclusions, voire justifier un refus d'assurance emprunteur, bloquant toute souscription de crédit immobilier.

L'Assurance Emprunteur pour les crédits immobiliers

Pour conclure un contrat d'assurance, vous devrez remplir un questionnaire de santé. Il permet aux compagnies d'assurances d'établir votre profil d'assuré en évaluant les risques liés à votre état général de santé, vos antécédents médicaux, vos éventuels maladies ou accidents. Certaines questions relatives à votre mode de vie peuvent aussi être demandées : profession ou pratique de sports.

Le Prêt viager hypothécaire - Prêt Avance Mutation

L'emprunteur est obligatoirement une personne physique (les SCI et les associations sont exclues du dispositif). Il n'y a aucune condition d'âge, de niveau de ressources, ou d'état de santé pour en bénéficier. Dans les faits, les rares banques qui le commercialisent le proposent à leurs clients âgés de 65 ans et plus.

Assurance : comparatif, conseils pour l'assurance auto, habitation, santé...

[Nos conseils pour choisir son assurance habitation ou auto/moto et être bien couvert en cas d'accident de voiture, dégât des eaux ou autre sinistre.] Pour se prémunir contre les incidents ou accidents de la vie, mieux vaut être bien protégé. L'assurance auto est d'ailleurs obligatoire en France afin de couvrir au moins les dommages que vous pourriez causer à un tiers. L'assurance des risques locatifs est également nécessaire pour les locataires d'un logement. Et si elle n'a pas de caractère…

Actualités Santé

Médicaments

Complémentaire santé : les exemples concrets de remboursement se font attendre

Mutuelles, assurances et institutions de prévoyance s'étaient mises d'accord en février 2019 pour améliorer « la lisibilité des garanties », dans le cadre de la réforme « 100% Santé » qui prévoit un remboursement intégral de certaines lunettes, prothèses dentaires et auditives d'ici à 2021. En pratique, les montants pris en charge par la Sécurité sociale, la complémentaire et le « reste à charge » d'une quinzaine d'actes et produits de santé (consultations médicales, lunettes, couronne dentaire, audioprothèse...) devaient être présentés en euros « à compter de 2020 ».

Lunettes

Flambée des prix des complémentaires santé : l'UFC-Que Choisir réclame une mesure d'urgence

Derrière cette bataille de chiffres, l'UFC-Que Choisir relance le débat sur la résiliation « à tout moment » des complémentaires santé, qu'elle rappelle avoir « obtenue de haute lutte » l'an dernier au Parlement, et qui doit entrer en vigueur au plus tard le 1er décembre prochain. L'association de consommateurs considère que « l'inflation galopante » des tarifs justifie d'anticiper cette mesure censée entraîner « une baisse des prix » via une « concurrence ravivée ». Elle demande donc à la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, « de publier au plus tôt le décret » permettant de l'appliquer « sans attendre ».

Lunettes sur présentoir chez un opticien

Tarifs 2020 des assurances : les mutuelles santé font exception

Le marché des mutuelles santé est en effet affecté par des tendances contradictoires. Le fort ralentissement des dépenses de santé en France (+1,5% seulement en 2018), l'absence d'augmentation d'impôts sur les complémentaires et de transferts de charges de la Sécurité sociale en 2019, ainsi que la mise en place, d'ici décembre 2020, de la résiliation à tout moment et sans frais, plaident plutôt pour des prix en baisse.

prise de tension artérielle

Crédit immobilier : les questions à se poser sur le questionnaire de santé

Avant de vous prêter de l'argent - des dizaines, voire des centaines de milliers d'euros - sur une ou deux décennies, votre banque va vous imposer de vous assurer contre le risque d'un défaut de remboursement, lié notamment à un problème de santé, voire à un décès anticipé. C'est ce qu'on appelle l'assurance emprunteur. Et pour évaluer ce risque, sa filiale d'assurance - ou l'assureur alternatif si vous optez pour une délégation d'assurance - a besoin de connaître votre état de santé, par le biais d'un questionnaire médical.

Forum Santé

Pharmagest Interactive - FR0012882389 PHA

Le passage d'une activité concentrée sur les officines à un modèle de coordination de la santé du patient (modèle patient centré) en assurant l'interconnexion de l'ensemble des acteurs de santé (officines, établissements de santé et de retraite, généralistes) et le partage des informations du patient.

Alternative assurance Incapacité ITT IPT

Puis, dans 2/3/4/5/6 ans, lorsque votre santé ira mieux, faire de nouvelles simulations de contrat et décrocher d'autres contrats avec des antécédents moins "handicapants" niveau exclusions ou surprimes... Et demander alors une délégation à ce moment là... [Message de Doctormox] Bonjour Spheris. Merci de votre réponse.

Offre crédit BPE en vue achat SCPI

Le patrimoine de Pierval Santé est investi pour 45% dans les secteurs sanitaire et soins de ville (Clinique, dialyse, cabinets médicaux...), pour 44% dans le secteur médico-social (EHPAD / Alzheimer, centres d'hébergement...), et pour 10% dans d'autres secteurs liés à la Santé (Bureaux, locaux d'activités...).

Refus assurance crédit immobilier

Merci d'avance [Message de Symbale] Perso chez BanquePop j'avais pris l'assurance CBP groupe, le médecin m'avait rappelée et j'avais obtenu l'assurance avec exclusion de mon problème de santé. [Message de dodo1] Vous pouvez également contacter d'autres assureurs pour délégation d'assurance.