Prêteur

La Fiche d'information standardisée européenne (Fise)

Si l'offre a été émise par l'intermédiaire d'un courtier (ou d'un intermédiaire en crédit), ses coordonnées (nom, téléphone, adresse postale ...) doivent être indiquées. S'il a fourni un service de conseil, sa recommandation doit aussi être indiquée. Sa rémunération (par l'emprunteur et/ou par la banque prêteuse) doit également être mentionnée.

La protection des consommateurs en matière de crédit

A compter de la réception de cette offre, le prêteur doit maintenir ses conditions pendant au moins 30 jours. Quant à l'emprunteur, il ne peut accepter immédiatement l'offre, et dispose d'un délai minimum de réflexion de 10 jours, débutant le lendemain de la réception de l'offre. Celle-ci ne peut donc être valablement acceptée et retournée qu'à l'expiration de ce délai. Jusqu'à la signature de l'offre, l'établissement de crédit ne peut refuser une délégation d'assurance si le contrat proposé…

Rachat de crédits : fonctionnement, coût et simulation

Si ce regroupement comprend un crédit renouvelable, l'établissement qui met en place l'opération doit impérativement rembourser directement le prêteur initial. Lorsque le regroupement de crédits porte sur la totalité du montant restant dû d'un crédit renouvelable, le prêteur doit rappeler à l'emprunteur la possibilité de résilier le contrat afférent et doit lui proposer d'adresser sans frais la lettre de résiliation signée par l'emprunteur.

Crédit renouvelable : fonctionnement et dangers du crédit revolving

Tout d'abord, la loi oblige les prêteurs à désigner le « crédit renouvelable » par cette seule appellation dans leurs documents publicitaires ou commerciaux, à l'exclusion de tout autre. De plus, les publicités doivent donner un exemple représentatif du crédit, qui porte sur un montant de 500, 1 000 ou 3 000 euros, avec le nombre d'échéances et leur montant. Si le montant du crédit dépasse 1 000 euros, le prêteur a l'obligation d'accompagner l'offre de crédit renouvelable d'une proposition de crédit amortissable. Cette dernière doit permettre à l'éventuel emprunteur de comparer aisément et clairement les deux offres.

Actualités Prêteur

Des économies sur le crédit immobilier

Prêt immobilier : « la réforme de l'assurance emprunteur va rendre du pouvoir d'achat »

Cette réforme a pour objectif de rendre plus transparentes les décisions de refus de substitution d'assurance. Elles devront être motivées de façon exprès, sous peine d'amende. La DGCCRF pourra infliger des sanctions jusqu'à 3 000 euros pour une personne physique et 15 000 euros contre les prêteurs et les assureurs personnes morales qui tenteraient d'induire leurs clients en erreur, de ne pas leur répondre ou de le faire hors délai.

Arnaque à l'épargne

Crédit conso : 5 réflexes pour éviter les arnaques

Un réflexe classique mais qui permet d'éviter la plupart des usurpations d'identité et des arnaques usant du démarchage téléphonique : répondre à l'offre en recherchant vous-même le numéro de l'établissement prêteur. « Afin de vérifier la réalité de l'offre, prenez toujours contact avec la société de la personne qui vous a démarché en utilisant les coordonnées publiques que vous trouverez sur son site internet », et non en réutilisant le numéro communiqué par le démarcheur, ni en répondant à son email.

Une femme utilise un ordinateur et un smartphone

Crédit conso : jusqu'où êtes-vous prêt à aller pour en obtenir un ?

Scoring. Sous cet anglicisme — qu'on peut traduire par « notation » – se cache la pratique qui consiste à apprécier votre capacité à rembourser une dette. Elle est au cœur des processus mis en place par les organismes spécialisés pour décider s'ils vous octroient, ou non, un crédit immobilier, à la consommation ou une facilité de paiement. Objectif : limiter le risque d'impayés, préjudiciable pour l'emprunteur comme pour le prêteur.

Homme effectuant un achat en ligne par carte bancaire

Paiement en plusieurs fois : combien coûtent les pénalités de retard ?

Combien coûtent ces pénalités, fixées librement par les prêteurs en l'absence de cadre réglementaire ? Comment sont-elles appliquées ? Nous avons fait le tour des conditions générales des spécialistes du paiement fractionné.

Forum Prêteur

Sur la dette

A l'inverse, la fin de pandémie laisse entrevoir une possible hausse d'inflation : les prêteurs rechignent à prêter à un taux bas parce qu'une hausse d'inflation va grignoter la rentabilité attendue sur les obligations. Moins de prêteurs, argent plus rare, les emprunteurs doivent concéder des taux plus élevés pour trouver des prêteurs disposés à apporter des fonds.

Banques en ligne - Demande d'avis

En fait, en cas de défaillance de l'emprunteur, le Crédit Logement se substitue au prêteur (la banque) et poursuivra de la même façon (vente aux enchères). La différence, c'est donc que le prêteur n'a pas à poursuivre, c'est Crédit Logement qui assume le risque.

La remontée des taux d'emprunt d'Etat

Et ça.... les investisseurs n'aiment pas, mais pas du tout. [Message de Sm1le22] Une stabilisation à 2 serait top pour tout le monde ! [Message de Profane 06] Merci, j'ai du mal à comprendre même si votre réponse peut paraître simple . " une forte consommation inciteraient les preteurs à augmenter les taux ".

Remboursement, nouveaux taux ?

- Si le Prêteur ne prononce pas la déchéance du terme : le Prêteur peut percevoir des intérêts de retard dont le taux maximum sera le taux fixe des prêts à l'accession sociale (PAS) d'une durée inférieure à 12 ans, en vigueur au moment de l'émission de l'offre.