PFU - Prélèvement forfaitaire unique

Prélèvement forfaitaire unique (PFU)

Contrairement à son prédécesseur utilisé jusqu'en 2012 (le PFL ou prélèvement forfaitaire libératoire), le PFU n'est pas libératoire. Cela signifie que les contribuables devront déclarer les revenus de l'épargne, qu'ils aient déjà été soumis au PFU ou non, et pourront choisir d'opter pour une imposition au barème progressif si cela est plus intéressant pour eux. A l'inverse, pour les revenus concernés qui n'ont pas ou que partiellement subi le PFU, le fisc calculera le complément nécessaire à l'application de ce PFU sur la feuille d'impôt.

Fiscalité des livrets bancaires

Les contribuables dont le revenu fiscal de référence est inférieur à 25 000 euros pour les personnes célibataires, divorcées ou veuves, ou, à 50 000 euros pour les personnes soumises à une imposition commune peuvent demander à être dispensés du prélèvement de la part fiscale du PFU, lors du versement de leurs intérêts de livrets. Dans cette situation, ces revenus seront soumis de la même façon au PFU (ou, sur option, au barème), mais sans avoir eu à avancer de contributions fiscales lors du versement.

Fiscalité de l'épargne : les impôts sur les placements bancaires

Si depuis 2018, le régime commun est de soumettre les revenus de placement au prélèvement forfaitaire unique, il est cependant possible d'opter pour une imposition au barème progressif plutôt qu'à ce taux forfaitaire. Dans ce cas, c'est une option globale qui doit être demandée lors de la déclaration annuelle des revenus : tous les intérêts et produits de placement sont alors taxés en fonction du niveau de revenu du contribuable selon le barème progressif, entre 0% et 45%. Cette option s'avère…

Calcul et fiscalité des placements bancaires

Le prélèvement forfaitaire unique - Le prélèvement forfaitaire unique (PFU), également appelé « flat tax », concerne l'ensemble des revenus de placement. Il s'agit d'un taux global d'imposition (social...

Actualités PFU

Un couple avec des problèmes financiers

Impôts : ce que vous avez perdu en ne cochant pas la case magique

La case 2OP est apparue discrètement l'an passé dans les déclarations de revenus. Son rôle : choisir l'imposition au barème progressif pour les revenus de l'épargne (intérêts des livrets bancaires, crowdfunding, certains revenus boursiers, gains suite à un retrait sur une assurance vie...). Car le choix par défaut est, depuis l'entrée en vigueur de la réforme de la fiscalité de l'épargne voulue par Emmanuel Macron, le prélèvement forfaitaire unique (PFU), ou « flat tax » : 12,8% d'impôt sur le revenu et 17,2% de cotisations sociales. Or, dans certains cas et en particulier pour les ménages non imposables, il est préférable d'être soumis au barème progressif (à 0% dans le cas des non imposables) qu'au PFU (12,8% d'impôt sur le revenu).

Un conseiller fiscal

Assurance vie : quels revenus déclarer aux impôts ?

S'ajoute depuis l'an passé une couche supplémentaire au casse-tête déclaratif : la flat tax, ou prélèvement forfaitaire unique (PFU) : 12,8% d'impôt sur le revenu + 17,2% de cotisations sociales. Entré en vigueur en 2018, le régime du PFU concerne les rachats issus de versements effectués sur les assurances vie depuis le 27 septembre 2017. En tout, dans cette déclaration 2020, onze cases sont potentiellement concernées par vos gains issus de l'assurance vie, à la rubrique « revenus des valeurs et capitaux mobiliers ».

Déclaration en ligne

Livret, PEL et CEL : comment déclarer vos intérêts aux impôts en 2020

En effet, comme les années précédentes, il existe deux options pour déclarer vos intérêts perçus. Par défaut, le prélèvement forfaitaire unique (PFU) de 30% s'applique. Aussi appelé « flat tax », il comprend 17,2% de prélèvements sociaux et 12,8% d'impôt à proprement parler.

Impôt sur le revenu

Déclaration de revenus : la case spéciale pour alléger ses impôts

C'était l'une des promesses de campagne du candidat Emmanuel Macron lors de la présidentielle : un prélèvement forfaitaire unique (PFU) pour les revenus des placements. 30% ! Plus exactement 12,80% d'impôt sur le revenu et 17,20% de cotisations sociales. Cette « flat tax » est entrée en vigueur au 1er janvier 2018. Elle s'applique donc, par défaut, aux intérêts ou autres gains des placements perçus en 2019 : livrets bancaires (hors produits défiscalisés comme les Livret A, LEP, LDDS ou Livret…

Forum PFU

Rachat partiel et dispense du PFU

Bonne journée [Message de donk] De plus, dans la partie "À noter" du formulaire, il y a une confusion entre le Prélèvement Forfaitaire Unique (PFU) et l'acompte fiscale non libératoire [Message de jmi12] La terminologie ne me choque pas. En fait, il s'agit bien du prélèvement forfaitaire unique parfois qualifié de prélèvement fiscal unique. Il est aussi non libératoire lorsqu'il est opéré par l'établissement teneur du compte. Il ne devient libératoire qu'au moment du dépôt de la déclaration des revenus, si vous n'optez pas pour l'imposition au barème. Il me semble donc contre-productif d'attaquer votre courtier sur ce point.

Interrogation sur la taxation des dividende PFU ou IR

En ce qui me concerne, simulations faites, il n'y a pas photo. [Message de jmi12] Oui, j'en suis sûr. Mais je ne suis pas sûr que l'on se soit bien compris. J'ai répondu à Capricio sur la question de la dispense de PFU qui doit bien être adressée à la banque avant le 30 novembre d'une année pour être applicable au cours de l'année suivante. Je disais donc que le PFU serait pratiqué par la banque en 2019, en l'absence de demande de dispense en 2018. Et j'ai aussi précisé que lors de la prochaine déclaration, il aurait la possibilité d'opter pour l'imposition globale au barème avec les calculs à faire. Je précise que le taux moyen ne s'applique qu'au titre de 2018, année blanche et non au titre de 2019 où on reviendra au TMI.

Fiscalité livrets bancaires

Jusque là RAS puisque les prélèvements sociaux et fiscaux correspondent au PFU (30%).

PEL / CEL y a t-il un intérêt à en ouvrir actuellement ?

Pour information, en versant 300€/mois sur un PEL à 1%, vous obtiendrez ~15€ d'intérêt (PFU inclu) la première année. Inutile de se précipiter.