PFL - Prélèvement forfaitaire libératoire

Prélèvement forfaitaire libératoire (PFL) : fonctionnement et option

Aujourd'hui, la possibilité d'opter pour le PFL ne concerne potentiellement que le rachat total ou partiel sur une assurance vie. Le choix du PFL doit obligatoirement être demandé à l'intermédiaire financier préalablement à l'opération générant les revenus. Cette option au PFL peut cependant être mémorisée par la banque ou l'assureur, pour que le PFL soit appliqué, par défaut, aux opérations ultérieures.

Fiscalité de l'épargne : les impôts 2022 sur les placements

Le prélèvement forfaitaire libératoire (PFL) permet également de s'acquitter de l'impôt à un taux forfaitaire sur des revenus de placement, à la place de l'imposition au barème progressif. Mais contrairement au PFU, le choix du PFL est une option, qui doit être exercée avant le paiement des revenus, et qui est irrévocable.

Flat tax (PFU) : l'impôt à taux unique sur l'épargne

Contrairement à son prédécesseur utilisé jusqu'en 2012 (le PFL ou prélèvement forfaitaire libératoire), le PFU n'est pas libératoire. Cela signifie que les contribuables devront déclarer les revenus de l'épargne, qu'ils aient déjà été soumis au PFU ou non, et pourront choisir d'opter pour une imposition au barème progressif si cela est plus intéressant pour eux. A l'inverse, pour les revenus concernés qui n'ont pas ou que partiellement subi le PFU, le fisc calculera le complément nécessaire à l'application de ce PFU sur la feuille d'impôt.

Fiscalité de l'assurance vie : les impôts en cas de rachat

Pour les versements effectués jusqu'au 26 septembre 2017, les plus-values sont soumises, par défaut, au barème de l'impôt sur le revenu. L'épargnant peut néanmoins opter pour un prélèvement forfaitaire libératoire (PFL) dont le taux dépend de l'ancienneté du contrat : 35% avant 4 ans de détention et 15% entre 4 à 8 ans. Cette option est irrévocable et doit s'exercer préalablement à la demande de rachat auprès de l'assureur.

Actualités PFL

Reveil nouvel an

Assurance vie : pourquoi retirer avant ou après le 31 décembre peut tout changer

Si le montant des plus-values dépasse le seuil de l'abattement, trois cas de figure possibles : intégration au barème de l'impôt sur le revenu, prélèvement forfaitaire libératoire (PFL) de 7,5% ou plus rarement flat tax à 12,8%. Cette dernière possibilité ne concerne d'une poignée d'épargnants : ceux qui ont de « gros » contrats (plus de 150 000 euros d'épargne déposée sur des assurances vie) et qui ont déposé de l'argent dessus depuis l'entrée en vigueur de la réforme de la flat tax (fin septembre 2017 pour les dépôts en assurance vie).

Paperasse

Assurance vie : quels revenus déclarer aux impôts ?

Ce choix, opter pour le PFL ou non, vous l'avez déjà effectué : vous deviez le préciser à votre assureur au moment du retrait en 2020. Et cette décision est irrévocable : vous ne pouvez plus changer d'option au moment de la déclaration. Il s'agit uniquement de remplir la bonne case, en fonction du choix effectué au moment du rachat.

Contribution sociale généralisée

Impôts et assurance vie : faut-il corriger la CSG déductible sur votre déclaration ?

Premièrement, les 6,80% de CSG ne sont donc déductibles des revenus 2019 que si vous avez effectué un rachat sur votre assurance vie en 2019. Et si vous cochez une seconde condition : choisir l'imposition au barème progressif lors du retrait et non le prélèvement forfaitaire libératoire (PFL) (1). « Aucune CSG calculée sur les revenus du patrimoine n'est déductible lorsque ces revenus ont été imposés à l'impôt sur le revenu à un taux forfaitaire », rappelle ainsi la Direction générale des Finances publiques (DGFiP) dans la brochure de la déclaration 2020.

Pièces en euros

Rémunération de l'épargne : les 8 chiffres à avoir en tête

L'assurance vie bénéficie d'un régime fiscal très favorable, qui devient optimal au bout de 8 années de détention, grâce notamment à un prélèvement obligatoire (ou un PFL) de 7,5% et à un système d'abattements. Ce qui ne veut pas dire que l'argent placé est bloqué avant : les retraits sont totalement libres, à tout moment.

Forum PFL

Rachat partiel

Comme dans votre cas, l'administration aura perçu un prélèvement PFL/PFO ne tenant pas compte de l'abattement auquel vous avez droit, elle procèdera lors de la liquidation de votre impôt, à un remboursement de 7.5% du montant de l'abattement accordé .... [Message de Tornado05] Ok merci pour l'explication, c'est plus clair maintenant ðŸ' [Message de Sluwp] Heu j'ai ptêt lu trop vite mais je ne vois pas en quoi le choix du PFL est le plus intéressant. Ici la PV est inférieure à l'abattement donc il ne payera de toute façon pas d'IR dessus. Dès lors choisir l'imposition à l'IR au rachat évite d'avancer le PFL (pour le compartiment avant 2017).

Cloture d'assurance vie et imposition

Mark [Message de paal] Sur la base de ces éléments, votre contrat présente une plus value de 801 Euros, sur lesquels il va falloir retrancher 17.2%, s'il contient 100% d'UC, puisque le contrat aura été ouvert avant 2013, et que ces PS sont toujours en suspens ; par contre, votre contrat ne vous permet pas ce jour de pouvoir opter pour le PFL de 7.5%, puisqu'il n'a pas encore 8 années d'âge (2014 + 8 = 2022)

Comment réaliser un "gros" retrait sur AV ?

J'envisage un achat immobilier que je voudrais financer au maximum avec mes économies. Je cherche comment retirer l'argent qui est actuellement sur plusieurs contrats d'AV. 3 contrats ont plus de 4 ans et 3 autres plus de 8 ans. L'intégralité des sommes est d'environ de 415 000 €. La plus-value globale non purgée est d'environ 72 000 €. TMI 30%, revenu imposable 33 000 € par part. Que dois-je choisir entre le PFL et l'intégration dans le revenu imposable ? Il y a-t-il un intérêt à faire une partie en PFL et l'autre en intégration dans le revenu ? Sachant que l'intégration dans le revenu a le petit avantage de retarder le payement d'impôt d'un an.

Choix de fiscalité sur rachat d'AV de plus de 8 ans

Or les revenus du PEL sont a priori bien concernés par le PFU et j'aurais donc plutôt intérêt à opter pour le PFL lors de mon rachat, ou ma compréhension n'est pas correcte? [Message de Sluwp] Si vous restez en dessous de l'abattement le choix importe peu, en dehors de l'avance des frais dont l'impact est très faible. Si vous le dépassez compte tenu de votre TMI vous avez effectivement intérêt à choisir le PFL.