Mobilité

Mobilité bancaire : le dispositif d'aide au changement de banque

Le mandat de mobilité bancaire est entré en vigueur le lundi 6 février 2017 et certains prédisaient une explosion des demandes de mobilité. Trois ans plus tard, l'association de consommateurs UFC-Que Choisir estime que le dispositif comporte des « défaillances » : « Seulement 2,5% des consommateurs auront effectivement changé d'établissement bancaire en 2019 alors que près d'un sur cinq (17%) en exprime le souhait ». La Fédération Bancaire Française estime, elle, que le service « fonctionne bien, puisque depuis son lancement plus de 1,2 million de Français en bénéficient chaque année ».

Compte bancaire : réglementation de 2017 à 2020

La loi Macron a prévu une évolution du service d'aide à la mobilité bancaire. Depuis le 6 février 2017, un mandat de mobilité peut être signé par un client dans sa nouvelle banque et lui permettre de faire transférer depuis l'ancienne, ses virements et prélèvements, de manière automatisée. Le décret du 29 janvier 2016 précise les modalités de transfert des virements et instaure un délai de 10 jours pour la prise en compte, par les émetteurs de ces virements (employeur, CPAM, CAF…), d'un changement d'identité bancaire. Plus d'information sur le changement de banque.

Changer de banque : comment faire ?

Le recours au mandat de mobilité Macron n'a toutefois rien d'obligatoire et vous pouvez choisir d'effectuer le changement de domiciliation vous-même en fonction de vos besoins. Dans ce cas, vous pouvez demander à votre banque de départ de vous fournir gratuitement la liste des opérations automatiques et récurrentes qui se sont présentées sur votre compte au cours des 13 derniers mois. Il faudra alors prendre contact avec chacun de ces organismes pour leur transmettre vos nouvelles coordonnées bancaires. Certaines banques proposent un service d'aide à la mobilité à la carte, qui permet de choisir les organismes pour lesquels le changement de domiciliation doit être pratiqué.

Le microcrédit personnel ou social : pour qui et comment ?

Mais rien n'interdit de l'utiliser pour acquérir des biens matériels, à condition cependant que l'achat ait un rapport avec l'emploi ou la mobilité professionnelle. Les appareils électroménagers de première nécessité (réfrigérateur, plaques chauffantes, etc.), un ordinateur ou des lunettes peuvent ainsi être financés via un microcrédit personnel. En 2017, hors emploi et mobilité, ce dispositif couvrait des dépenses liées au logement (11%), à l'éducation et à la formation (3%) ou à la santé (1%).

Actualités Mobilité

Etudiants en université

Impôts : quelles personnes rattacher (ou pas) à ma déclaration ?

Si l'enfant a une carte d'invalidité d'au moins 80% ou la carte mobilité inclusion avec la mention « invalidité », vous bénéficiez d'une part supplémentaire au lieu d'une demi-part (ou d'une part et demie au lieu d'une part à partir de la troisième personne à charge). Dans ce cas, il faut le préciser en case G (garde principale) ou I (garde alternée).

Un homme en train de choisir sa banque

Changement de banque : 3 ans après la loi Macron, le compte n'y est pas (UFC-Que Choisir)

Lancé en février 2017, le service de mobilité bancaire est censé faciliter le changement de banque en imposant aux établissements accueillant un nouveau client de s'occuper des démarches de transfert de son compte courant ainsi que des prélèvements et virements lui étant associés.

Tirelire et déménagement

Déménagement : ces 5 aides financières dont vous pourriez bénéficier

Vous venez de décrocher l'emploi que vous vouliez, mais celui-ci est loin de votre lieu d'habitation actuel ? Vous êtes promu dans une autre région ? Mobili-Pass, l'aide d'Action Logement, s'adresse à tous les salariés qui déménagent à plus de 70 kilomètres de leur domicile actuel. Pour en profiter, l'employé doit faire partie d'une structure privée de plus de 10 salariés. Si l'activité de l'entreprise est agricole, il convient de s'orienter vers l'aide « Agri-Mobilité ».

Des panneaux

Changement de banque : 2 ans après, le bilan très mitigé de la loi Macron

Deux ans plus tard, combien de Français se sont emparés de cette nouveauté ? C'est la Fédération bancaire française (FBF) qui fournit la réponse : depuis février 2017, ils sont 2,4 millions à avoir bénéficié du mandat de mobilité (1). Ils étaient déjà 1,2 million au terme de la première année. La mobilité Macron semble donc avoir trouvé son rythme de croisière.

Forum Mobilité

Edenred - FR0010908533 EDEN

Dans les grandes lignes, Edenred se positionne en tant que leader dans son domaine et "propose des solutions de paiement à usages spécifiques dédiées à l'alimentation (titres-restaurant), à la mobilité (cartes-carburant, titres mobilité), à la motivation (titres-cadeaux, plateformes d'engagement des collaborateurs), et aux paiements professionnels (cartes virtuelles)".

Mobilité bancaire - accord verbal

J'ai signé un mandat de mobilité bancaire chez ING Direct afin qu'ils fassent les démarches auprès de ma banque actuelle "traditionnelle".

Bail mobilité

"La création du bail mobilité, prévue par le projet de loi Elan, a été votée par le Parlement. Ce type de bail devrait voir le jour d'ici quelques mois. Réservé aux personnes ayant besoin d'un logement sur une courte durée pour des raisons professionnelles, il offre une plus grande flexibilité par rapport aux baux classiques."

Bilan à 50 ans: sur une vie je vais perdre 100 000€

En effet, en tant que locataire, ça a facilité ma mobilité et m'a permis de faire plus facilement des choix que je n'aurais peut-être pas fait en étant propriétaire et si j'étais resté là où j'étais jeune, mon salaire aurait peu évolué et les perspectives dans ma région d'origine étaient réduites. Ensuite si j'avais pu investir dans un logement complètement auto-financé de 1500 000€ en région parisienne, selon mes estimations sur 25 ans et prenant en compte tous les paramètres (critères des loyers pour les abattements, impôts fonciers, rafraîchissement de peinture (3 sur 25 ans) etc..) mon gain aurait été entre 50 et 60% maxi je pense.