Logement

Prêt action logement (prêt 1% Logement)

Le prêt action logement est peut-être plus connu sous le nom de « 1% logement » ou « 1% patronal » même si cette expression est devenue impropre depuis 1992, époque où le taux de participation de 1% est descendu à 0,45% (du montant total des salaires bruts payés au cours de l'année précédente). Cependant, pour l'entreprise, la contribution patronale sur les salaires est restée pratiquement la même (0,95%), la différence (0,50%) étant versée au FNAL (Fond National d'Aide au Logement), qui finance diverses allocations logement, mais, sans contrepartie pour les entreprises. Le mouvement « 1% logement » a lui été rebaptisé « Action Logement » en 2009.

Prêt Epargne Logement / Prêt du Plan épargne logement

Le décès du titulaire d'un PEL entraîne, normalement, la résiliation du Plan épargne logement et sa transformation en CEL. Toutefois, avec l'accord de ses cohéritiers et de la banque détenant le plan, un héritier (et un seul, les droits ne pouvant être partagés) peut récupérer ce plan d'épargne logement. Si cet héritier est déjà titulaire d'un PEL, la double détention est autorisée. C'est la seule situation où une personne peut être titulaire de plusieurs PEL.

Epargne logement PEL et CEL : comment ça marche ?

L'objectif de l'épargne logement a été initialement défini comme suit par la loi du 10 juillet 1965 : « Permettre l'octroi de prêts aux personnes physiques qui auront fait des dépôts à vue à un compte d'épargne-logement et qui affecteront cette épargne au financement d'un logement destiné à servir d'habitation principale pour eux-mêmes, leurs ascendants ou descendants ainsi que pour les ascendants ou descendants de leurs conjoints ». Cette définition reste d'actualité, même si les conditions de fonctionnement et de rémunération du CEL et du PEL ont évolué au fil des années.

Les dispositifs d'aide Action Logement

En plus du Prêt accession Action Logement, destiné à financer l'acquisition d'un logement neuf ou ancien en tant que résidence principale, l'organisme propose plusieurs dispositifs d'aides au logement, que ce soit à destination des propriétaires ou des locataires.

Actualités Logement

Une maison en rénovation

MaPrimeRénov' : comment toucher la nouvelle aide pour les travaux de votre logement

Prime à but écolo oblige, les dépenses que vous engagez doivent servir à améliorer la performance énergétique de votre logement. Ainsi, si vous investissez dans un poêle à bois, un chauffe-eau solaire, certaines pompes à chaleur, vous pourrez obtenir, à ce titre, un coup de pouce de l'Etat. MaPrimeRénov' peut également servir à financer les frais de pose de ces équipements. Il en va de même pour les frais engagés pour réaliser un audit énergétique de votre logement. Vous êtes également en droit d'obtenir une prime si vous améliorez l'isolation de votre habitation, en remplaçant vos vitres en simple vitrage, en isolant vos murs, votre toiture ou encore vos combles.

Airbnb

Airbnb : les 10 commandements pour louer son logement sereinement

Un accueil et une communication irréprochables - Pour que votre logement soit apprécié des voyageurs (et donc bien noté par eux), proposez évidemment une qualité d'accueil exemplaire. Votre logement doit être propre et conforme à l'annonce postée. Si vous avez garanti des petits « plus », comme la fourniture de draps, de serviettes de bain ou d'un petit déjeuner, n'oubliez pas d'assurer la prestation promise ! Montrez-vous également réactif au moment de valider les demandes de réservation ou en…

Déménagement dans un appartement

Aide au logement : le sous-locataire peut désormais toucher les APL

Rappelons également que les personnes ayant un lien de parenté avec le propriétaire du logement (enfants, parents ou conjoints) ne sont pas éligibles à l'allocation. De plus, les aides au logement étant attribuées sous conditions de ressources, les occupants doivent donc rester en deçà des plafonds de revenus. Ces derniers varient en fonction de la composition du foyer et de la localisation du logement.

Parapluies au pied de la Tour Eiffel à Paris

Paris : les logements loués plus de 120 jours ont baissé de 40% en 2019, selon Airbnb

Il s'agit, si la location respecte la légalité, de logements transformés en meublés touristiques via un changement d'usage : très contraignante à Paris, cette transformation impose une « compensation », c'est-à-dire la transformation d'un local commercial en un logement de surface au moins équivalente. Il peut aussi s'agir de logements proposés en « bail mobilité » par exemple. Ces logements, qui ne sont donc pas des résidences principales, ne sont pas concernés par la limitation automatique à 120 jours mise en place depuis le 1er janvier dans 18 villes dont Lille, Bordeaux, Lyon, Nice, Nîmes ou encore Aix-en-Provence.

Forum Logement

Achat d'un logement PINEL déjà loué

- Deux baux (logement et l'autre pour le stationnement) : ça permet d'être au taquet du plafond sur le logement et ses annexes et en sus le parking qui peut être loué "un peu plus cher" pour compenser le plafond sur le logement. [Message de Atys] Oui mais avec deux baux je ne peux plus inclure le parking/garage dans le prix d'achat du logement pour la réduction d'impôt pinel n'est ce pas ? [Message de Tuyo] Bonjour

Délai de réponse crédit logement très long...besoin de conseils

Après, si vuos dossier est refusé par crédit logement, il reste les options PPD ou hypothèque. Il y a eu une discussion à ce sujet au cours des dernières semaines, vous devriez pouvoir la retrouver facilement. [Message de Camille95] Bonjour je suis dans le même cas et la banque est même revenu vers min courtier pour re demander des documents. Est ce que c'est normal qu'au stade du crédit logement la banque re demande des pièces ??

action logement - service courtage

J'ai reçu des propositions interressantes via Action logement et, même si j'ai accepté la proposition de ma banque, j'ai été accompagné. En plus de mon crédit CIC, j'ai obtenu un crédit d'action logement qui passait en apport personnel...bref: de bons conseils et vraiment aidants!

Transmission à un héritier d'un ancien PEL ouvert en 1983 par le défunt

"Article R315-28 - I - Le contrat fixe la durée du plan d'épargne-logement. Cette durée ne peut être inférieure à quatre ans à compter du versement initial, sauf en ce qui concerne les plans ouverts entre le 1er janvier 1981 et le 31 mars 1992 inclus, pour lesquels elle ne peut être inférieure à cinq ans. Des avenants au contrat initial peuvent, sous réserve des dispositions du II, proroger la durée du plan d'épargne-logement, pour une année au moins, ou la réduire en respectant les limites fixées à l'alinéa qui précède.