Hauts revenus

Actualités Hauts revenus

Femme, facture, surprise

Crédit immobilier, crédit conso, assurance... Ces frais qui minent votre budget

La place des dépenses contraintes dans le budget des Français peut toutefois varier du simple au triple. Pour les catégories les plus modestes, elles atteignent ainsi 896 euros par mois, soit 68% de leurs revenus nets moyens. Par contraste, ces dépenses ne pèsent que 22% dans le budget des plus hauts revenus (1 647 euros par mois).

des pièces qui tombent dans une tirelire

Livret d'épargne : combien mettre de côté chaque mois ?

« Dans le cadre de notre démarche commerciale, nous préconisons de mettre entre 3 et 6 mois de revenus de côté », détaille Cécilia Larrivière. « Il s'agit évidemment d'une moyenne, car si vous gagnez 1 000 euros ou 10 000 euros mensuels, les sommes en jeu ne sont pas les mêmes », explique la responsable de l'offre épargne de la banque verte. Les clients gagnant 1 000 à 1 200 euros mensuels devant si possible immobiliser davantage, quand, à l'inverse, les personnes aux plus hauts revenus peuvent se limiter à 3 mois de salaire.

Drapeaux Europe et Royaume-Uni

Brexit : ces riches banquiers qui ont fui le Royaume-Uni

Au total, 4 963 banquiers de l'UE ont reçu une rémunération supérieure à un million d'euros en 2019. En 2018, ils étaient 4 938. Le Royaume-Uni continue de concentrer la grande majorité d'entre eux puisque environ 70% de ces hauts revenus vivaient outre-Manche en 2019, soit avant le départ effectif du Royaume-Uni de l'Union européenne.

Un enfant et sa mère faisant les comptes

Epargne, salaire, retraite... Votre niveau de vie est-il élevé ?

Dans le détail, le niveau de vie est plus élevé dans l'ouest de l'Île‑de‑France (23 860 euros par an) - notamment Paris et les Hauts-de-Seine à plus de 28 000 euros l'un et l'autre et qui concentrent près de 50% des très hauts revenus - dans les départements des capitales régionales comme Lyon (Auvergne-Rhône-Alpes : 22 480 euros), Bordeaux ou Rennes. Ces métropoles, si elles concentrent plus de richesses et plus de diplômés, comptent aussi un taux de pauvreté supérieur. On trouve…

Une femme riche

Impôts : les plus riches doivent-ils se méfier d'une hausse des taxes ?

Faut-il s'inquiéter de la dette publique qui augmente en période de crise sanitaire ? Est-elle un danger immédiat ou plutôt à moyen terme pour les générations futures ? 31% des Français interrogés par OpinionWay (1), dans le cadre d'un sondage, pour Les Echos se disent « très inquiets ». Le total des « inquiets » grimpe même à 73%. Pourtant, une part importante des sondés souhaite une hausse des budgets de la Santé (68%), de la Recherche (58%), de la Police (44%) de l'Education nationale (42%), de la Justice (41%). Comment faire pour les financer ? En taxant les plus hauts revenus pour 72% des Français.

Une tirelire d'épargne éclairée

Livret A : un nouveau super livret d'épargne encore mieux rémunéré ?

Certains, comme l'ancien grand patron Louis Gallois, plaident pour un impôt exceptionnel sur les hauts revenus. L'économiste à l'OFCE Mathieu Plane, interrogé par MoneyVox, milite pour une baisse temporaire de la TVA sur les secteurs les plus touchés (hôtellerie, restauration, culture…). Pour sa part, le ministère de l'Economie réfléchirait à inciter les épargnants à donner à leurs enfants, voire petits-enfants, avec un avantage fiscal à la clef.

Epargne

Impôts, TVA… Les pistes sur la table du gouvernement pour capter votre épargne

Dans la foulée, l'ancien patron Louis Gallois a tenu un discours similaire. L'ancien patron d'EADS et de la SNCF a réclamé sur Europe 1, « un accroissement des taux de l'impôt payé sur les tranches les plus élevées de l'impôt sur le revenu ». Le retour d'une forme d'impôt de solidarité sur la fortune qui ne dit pas son nom - « pendant 2 ans par exemple » - et destiné à soutenir directement « les jeunes qui ont vraiment souffert de la crise ». Pour l'instant, les plus hauts revenus peuvent respirer, l'exécutif vient de refuser la prescription du docteur Gallois et de ses confrères. « J'écarte une nouvelle fois clairement et définitivement toute taxation de l'épargne des Français », a affirmé lundi 1er mars le ministre de l'Economie.

homme ayant une idée

Impôts : baisser la TVA pour réduire les inégalités, une fausse bonne idée ?

Dans ce contexte, plusieurs voix s'élèvent pour instaurer une taxe spécifique sur les hauts revenus afin d'aider les plus vulnérables. C'est le cas de l'ancien grand patron Louis Gallois qui veut ainsi que le produit de cette imposition temporaire soit destiné aux jeunes les plus touchées par la situation actuelle.

Déclaration ISF

Impôts : un ISF temporaire pour aider les victimes de la crise ?

L'ancien patron de la SNCF Louis Gallois a proposé ce lundi matin sur Europe 1 la création d'un « impôt temporaire de solidarité » sur les plus hauts revenus, afin de financer l'aide aux Français les plus touchés par la crise, notamment les jeunes. Et il n'est pas le seul.

Travaux de rénovation énergétique

MaPrimeRenov' : ce que peuvent toucher les plus riches

Les demandeurs de MaPrimeRenov' qui peinent à percevoir leur aide depuis de longs mois sont inquiets. Sur le groupe Facebook de soutien où ils racontent « leur parcours du combattant », l'arrivée de nouveaux bénéficiaires préoccupe alors que certains virement promis avant fin 2020 par la directrice générale de l'Agence nationale de l'habitat (Anah) n'ont toujours pas été versés. Ils était nombreux à espérer, qu'à l'instar des propriétaires bailleurs qui doivent patienter jusqu'en juillet pour déposer leurs dossiers, les hauts revenus soient eux aussi mis en attente.

Assemblée nationale

Budget : des députés veulent faire contribuer « les très hauts revenus »

Faire contribuer les « très hauts revenus » et les multinationales à l'effort de solidarité, augmenter les investissements dans la transition écologique ou encore soutenir davantage la jeunesse : les députés du groupe « Ecologie Démocratie Solidarité » ont présenté mardi leurs priorités pour relancer l'économie.

Autres articles

Revenu fiscal de référence : qu'est-ce que le RFR et où le trouver ?

Le RFR sert de base de calcul pour la contribution exceptionnelle sur les hauts revenus (CEHR), une « surtaxe » qui s'ajoute à l'impôt sur le revenu pour les foyers fiscaux les plus privilégiés.