Emprunteur

Assurance emprunteur : bien la choisir pour son crédit immobilier

Un amendement du projet de loi d'accélération et de simplification de l'action publique, devenu son article 115 à l'adoption du texte le 28 octobre 2020, avait pour objet de favoriser la concurrence en matière d'assurance emprunteur en facilitant sa délégation. Ainsi, il disposait que les emprunteurs auraient le choix entre la date d'anniversaire de signature de leur offre de prêt et une autre date d'échéance prévue au contrat. Pour éviter les confusions actuelles quant à la date de résiliation…

Convention Aeras, droit à l'oubli : emprunter avec un problème de santé

Attention : la convention Aeras n'instaure pas un « droit à l'assureur emprunteur ». Elle prévoit simplement un dispositif favorisant l'examen systématique de la demande d'assurance. Cet examen peut se solder par un refus d'assurance. Idem concernant l'obtention finale du crédit immobilier ou professionnel : ce n'est pas parce que le demandeur a obtenu un accord d'assurance emprunteur que la banque a l'obligation de valider son dossier de prêt. La validation dépend avant tout du profil de l'emprunteur, de sa solvabilité, c'est-à-dire de sa capacité financière à rembourser le prêt.

Le Prêt viager hypothécaire - Prêt Avance Mutation

Ce prêt a pour vocation de financer les besoins personnels de l'emprunteur : frais de santé, aide à domicile, maison de retraite, travaux d'amélioration ou d'entretien d'un immeuble, véhicule, voyages, loisirs, études des petits-enfants,… A peine de nullité, il ne peut pas financer les besoins professionnels de l'emprunteur.

La protection des consommateurs en matière de crédit

Le prêteur est tenu, au moins 1 fois par an, d'informer l'emprunteur sur le capital restant dû, information qui devient mensuelle dans le cadre d'un crédit renouvelable. Aucune information n'est cependant due en matière de location-vente ou LOA. En cas de changement du taux débiteur (taux du crédit ne tenant pas compte des frais annexe), l'emprunteur doit en être informé avec le montant des échéances avant et après modification.

Actualités Emprunteur

Des clés et des maisons

Prêt immobilier : entre hypothèque et caution, comment choisir ?

Lorsqu'une banque vous octroie un crédit immobilier, elle veut la garantie d'être remboursée. L'assurance de prêt couvre l'emprunteur contre les événements de la vie (incapacité, décès...). La garantie bancaire protège elle uniquement la banque contre les défaillances de l'emprunteur, autrement dit si vous ne parvenez plus à rembourser votre emprunt. Dans le jargon bancaire, on parle de « sûreté ».

Une femme avec des billets de 100 euros

Prêt immobilier : comment changer d'assurance emprunteur

Dès que la banque reçoit l'offre de prêt signée, elle doit communiquer à l'emprunteur la date de signature de cette offre sur un support papier ou autre support durable (électronique). Cette date doit aussi être mentionnée sur tous les documents mis à disposition de l'emprunteur, relatifs à son prêt. Une avancée certaine puisque selon le courtier Magnolia, la date de la signature de l'offre de prêt est très difficilement trouvable par les emprunteurs et lorsqu'ils la réclament à la banque, « celle-ci peut mettre jusqu'à 2 mois pour lui communiquer ».

Travailleur senior fatigué

Crédit immobilier : coup de massue pour les emprunteurs

« En dépit de la volonté du législateur d'ouvrir ce marché, les banques usent encore aujourd'hui de nombreuses pratiques dilatoires pour entraver les changements d'assurance, comme la non réponse ou la réponse tardive aux demandes des emprunteurs, les réponses incomplètes, demandes de pièces injustifiées, mais aussi le refus d'informer les emprunteurs de la date d'échéance de leur contrat, condition nécessaire à la mise en œuvre de leur droit d'en changer », dénonce Securimut, filiale de la Macif dédiée au changement d'assurance emprunteur.

Négociation

Crédit immo : Société Générale, Crédit Mutuel… les mauvais élèves de l'assurance emprunteur

Loi Lagarde, loi Hamon et amendement Bourquin : depuis 2010, la législation a été progressivement aménagée pour rendre plus concurrentiel le marché de l'assurance emprunteur et permettre aux ménages de faire des économies sur l'assurance de leur crédit. Mais rien n'y fait : alors que des offres alternatives sont commercialisées, les banques continuent à capter 87,5% de ce marché, ce qui représente un pécule évalué à plus de 5 milliards d'euros par an. Pour rappel, en cas de décès d'un des emprunteurs ou en cas de souci de santé majeur l'empêchant de travailler, l'assurance emprunteur rembourse les mensualités restantes, au moins en partie. Elle est indispensable pour obtenir un prêt immobilier.

Forum Emprunteur

Résiliation assurance emprunteur suite à remboursement de crédit

J'ai donc cherché à contacter cette société qui mentionne sur son site une procédure on ne peut plus simple. Il suffit en effet d'envoyer un mail avec quelques informations (https://www.metlife.fr/mes-demarches/assurance-emprunteur/remboursement-total-ou-partiel-snc/).

Emprunteur + co-emprunteur solidaires d'un crédit immobilier sont en divorce

Déjà oui, utile de poser la question au notaire de la faisabilité de centraliser les fonds pour un remboursement anticipé des 2 prêts... histoire que les co-emprunteurs ne se retrouvent pas le couteau sous la gorge au moment du divorce, avec la seule solution désolidarisante qui ne passera pas financièrement. Ahurissante situation !

INTERET ASSURANCE EMPRUNTEUR

Enfin j'ai effectivement changé d'assurance emprunteur pour l'an prochain, le nouveau contrat est moins cher mais les échéances sont variables, ce qui fait qu'au cours de la 1ère moitié du contrat (sur 17 années de prêt restantes) on paye l'essentiel de la prime. Malins ces assureurs ;-)

Nouvelles directives HCSF

La première consiste à retenir en général 80% des loyers existants ou à venir, à les ajouter aux revenus d'activité des emprunteurs et à calculer le taux d'endettement par le ratio mensualités d'emprunt / revenu global obtenu.