CEL - Compte épargne logement

Prêt du Compte Epargne Logement (CEL)

Une personne ne peut récupérer des droits que si elle possède déjà un PEL ou un CEL sur lequel des droits ont été acquis. Si le CEL du cédant est âgé de plus de 18 mois, le bénéficiaire du transfert doit posséder un PEL de plus de 3 ans ou un CEL de plus de 12 mois. Si le CEL du cédant est âgé de plus de 12 mois et moins de 18 mois, le bénéficiaire doit posséder un PEL de plus de 3 ans ou un CEL de plus de 18 mois.

CEL - Compte d'épargne logement

Fiscalité du CEL : les intérêts du CEL sont soumis aux cotisations sociales lors de leur versement. Les CEL ouverts jusqu'en 2017 sont exonérés d'impôt sur le revenu. Par contre, les CEL ouverts depuis le 1er janvier 2018 sont imposables dès la première année de détention. Voir la fiscalité des placements.

Epargne logement PEL et CEL : comment ça marche ?

Toute personne physique, y compris un mineur (avec l'autorisation du représentant légal), peut ouvrir un plan ou un compte d'épargne logement. Il est possible de détenir en même temps un CEL et un PEL, à la condition que ces deux comptes soient ouverts dans la même banque. Par contre, il est interdit de posséder plusieurs CEL ou plusieurs PEL, sous peine « de perdre la totalité des intérêts acquis ainsi que la vocation à bénéficier du prêt et de la prime d'épargne ».

Frais de transfert d'un PEL ou d'un CEL : comparatif des banques

Contrairement à beaucoup de produits d'épargne, notamment les livrets d'épargne, il est possible de transférer la gestion de son CEL ou de son PEL de sa banque actuelle vers une autre banque. L'intérêt de ce transfert est de pouvoir ainsi conserver les avantages acquis sur chaque produit : conditions de rémunération définies à l'ouverture du PEL, fiscalité applicable, droits à prêt immobilier et droits à prime de l'Etat. La date d'ouverture initiale est également conservée (le transfert d'un PEL ne prolongera pas la durée pendant laquelle les versements sont possibles).

Actualités CEL

Centre des impôts

PEL, livrets : c'est le moment de réclamer une dispense d'acompte

Avec le prélèvement forfaitaire unique (PFU), ou « flat tax », la fiscalité des placements financiers a été très largement simplifiée : 12,80% d'impôt sur le revenu et 17,20% de cotisations sociales pour tous les gains issus du capital financier, sauf régime spécifique (enveloppes exonérées ou partiellement défiscalisées du PEA, de l'assurance vie, du Livret A, du LDDS…). Le panel de placements concernés par la flat tax s'étend ainsi des comptes à terme aux revenus boursiers en passant par les livrets bancaires « classiques » ou à l'épargne logement : les PEL et CEL ouverts depuis janvier 2018 sont en effet soumis à l'impôt dès la première année de détention.

Pièces en euros

Rémunération de l'épargne : les 8 chiffres à avoir en tête

Voilà plus de quatre ans que le taux du Livret A est bloqué à 0,75%, son plus bas niveau historique, dans un contexte de faible inflation. Un statu quo qui concerne également les autres produits d'épargne réglementée, la plupart indexés sur lui : 0,75% pour le Livret de développement durable et solidaire (LDDS), 1,25% pour le Livret d'épargne populaire (LEP), 0,50% pour le Compte Epargne Logement (CEL) et 1% pour le Plan Epargne Logement (PEL). Cette période de stabilité va toutefois prendre…

Une maison et une calculatrice

Epargne : quel placement pour préparer un achat immobilier ?

Plan d'épargne-logement. A l'image du CEL (Compte d'épargne-logement), le nom du PEL en fait le produit dédié à l'achat immobilier. Mais le PEL a perdu tous les atouts qui en ont fait un « tube » lors des années 2014-2016. Le taux garanti de 2,50%, l'absence d'impôt sur le revenu, l'éventualité d'une prime d'Etat : à oublier ! Ouvrir un PEL aujourd'hui, c'est un taux de rémunération brut de 1%, soumis à l'impôt sur le revenu dès la première année – soit 0,70% « net » avec la flat tax -, et sans possibilité d'obtenir une prime d'Etat, supprimée en 2018.

Taxes et impôts

Livret, PEL et CEL : comment déclarer ses intérêts aux impôts

En attendant, année blanche ou pas, vous devez quand même vérifier, compléter et éventuellement corriger votre déclaration de revenus, dont les modalités pratiques dépendent des types de gains obtenus. Ici, on s'intéresse aux intérêts de produits de placement à revenu fixe. C'est-à-dire aux gains tirés de comptes à terme, de coupons d'obligations, des nouveaux PEL et CEL ouverts en 2018 ou des vieux PEL de plus de 12 ans, sans oublier ceux tirés des livrets d'épargne (hors livrets réglementés comme le Livret A, le LDD ou le LEP).

Forum CEL

PRET CEL et prime d'état

Par le passé, le conseiller financier m'avait dit que l'on pourrait faire un prêt CEL de 150 euros sur 24 mois pour débloquer la prime d'état (le taux de crédit du CEL n'étant pas intéressant).

PEL CEL crédit prime

A noter qu'un prêt CEL (d'avant le1/1/2018) donne aussi droit à une prime d'État dont le montant varie en fonction de la date d'ouverture du CEL et de celle des droits acquis (maxi =1.144€).

CEL taux de renumeration

1- Est il judicieux de garder un CEL pour un enfant de 5 ans afin d acquérir du droit au prêt ?

Prime d'Etat CEL

Ce n'est pas très simple; le calcul dépend à la fois de la date d'ouverture du CEL et des intérêts obtenus (= droits acquis) suivant les générations de CEL c'est à dire diverses périodes où la réglementation a été modifiée.